140 pages //  14 x 20 cm // isbn: 978-2918193-49-4 // 

17 euros //

à lire ////////

sur nonfiction.fr

Frédéric Cavé : " Jean-Claude Biette : cinéaste, critique, écrivain ".

paru le 25.11.2018

PIERRE EUGÈNE,

PHILIPPE FAUVEL,

HERVÉ JOUBERT-LAURENCIN 

(dir.)

JEAN-CLAUDE BIETTE

appunti & contrappunti

Ce livre s’attache ponctuellement (Appunti) et collectivement (Contrappunti) à la figure de Jean-Claude Biette (1942-2003), mélomane, cinéaste rare (Le Théâtre des matièresLoin de ManhattanTrois Ponts sur la rivière), classique secret. Issu à la fois de l’érudition cinéphilique et de l’amour de la littérature, cofondateur avec son ami Serge Daney de la revue Trafic, il est l’un des grands critiques et théoriciens du cinéma (Poétique des auteurs, Qu’est-ce qu’un cinéaste ?).

Appunti & Contrappunti en prend pour la première fois la mesure,à travers un ensemble de textes étudiant la poétique de Jean-Claude Biette : ses rapports avec Pier Paolo Pasolini, Éric Rohmer, Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, sa relation au cinéma de Jacques Tourneur, son goût des calembours et de la littérature anglaise, son influence sur la pensée du cinéma. On trouvera en outre une longue conversation entre Pierre Léon et Jean Narboni, ainsi qu’une reproduction des dialogues inédits de ses courts métrages italiens.

 

Hervé Joubert-Laurencin : Canonisation de Jean-Claude Biette 
Benoît Turquety : Biette avec Straub (et Huillet)
Pierre Eugène : Jean-Claude Biette, Serge Daney : des matières météoriques
Fabienne Costa : Une histoire borderline. Leutrat, Biette : « autrement dit »
«Tous les Biette sont dans la nature » : conversation entre Pierre Léon et Jean Narboni
Philippe Fauvel : Passage vers l’Angleterre ou Jean-Claude Biette en trouble-fête 
Pierre Jailloux : Biette, Tourneur : l'art de rien
Marcos Uzal : Mille bavardages ne sauraient deìlier un silence (Loin de Manhattan
Reproduction de quatre brouillons préparatoires de Jean-Claude Biette avant la version finale de son article « Le jeu du bec », introduction de Pierre Eugène et article original.
Dialogues des films Ecco ho letto (1966) et La Partenza (1968)